newsletter

13 déc. 2011

Un tour chez Emmaüs..."Vivre c'est apprendre à aimer"

"Que ceux qui ont faim aient du pain ! Que ceux qui ont du pain aient faim de justice et d'amour !"

Un tour chez Emmaüs...
Entre les murs mélancoliques de grands hangars un peu mornes et aux allures de squats, s'entassent des meubles, des livres, des bibelots, des vêtements et des chiffons qui n'attendent que d'être réutilisé pour une seconde vie. 
Mais le cadre un peu austère de l'endroit n'enlève rien à la beauté idéologique de la fondation.


Le Mouvement Emmaüs s'est fondé un jour où l'abbé Pierre rencontre George, un désespéré qui avait perdu toute raison de vivre, et à qui l'abbé pierre dit: "Viens m'aider à aider". 
Il recueille ainsi quelques malheureux sous son toit et construit avec eux des petites cabanes, avant de fonder la première cité d'urgence des Chiffonniers d'Emmaüs. Récupérant des meubles et des vêtements pour les revendre au profit de ses oeuvres, il réussi à combattre ainsi la misère sous toutes ses formes...


Heureuse de me trouver en ce lieu chargé de souvenirs et de belles histoires, j'y ai dégoté 2-3 vêtements pour commencer une petite collection de customisation, en mémoire à l'abbé Pierre, âme sainte qui a réussi à éveiller les consciences, et à ensemble, soulever des montagnes...

Et moi, j'aime travailler avec des vieux tissus, parce-qu'ils ont tous leur petite histoire, et surtout parce-que c'est un moyen pour moi d'apporter ma pierre, à l'édifice en construction du monde de demain. Créer du neuf avec du vieux, pour sortir du système "acheter, jeter, acheter, jeter..."
Et vous, avez-vous déjà acheté ou donné à Emmaüs?

Pour finir, et en attendant cette petite collection de customisation spéciale Emmaüs, je vous laisse en vidéo...

"Les hommes politiques ne connaissent la misère que par les statistiques. On ne pleure pas devant les chiffres."


"Je souffre de la souffrance des souffreteux"

2 commentaires :

  1. Quand j'étais plus jeune, ma maman faisait régulièrement le tri dans nos vêtements avec nous pour les donner à Emmaüs, tout comme les chaussures et les jeux dont nous ne voulions plus :)

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Julie, qu'on soit donneur ou consommateur chez Emmaüs, c'est pour la bonne cause :)

    RépondreSupprimer