newsletter

8 mai 2016

Où j'en suis / créatrice de mode

Suite à mon article, où je parle de mon expérience en tant que créatrice de mode, je voulais encore me confier aujourd'hui. Je ne donnerai aucun conseil cette fois ci, je parlerais plutôt de mes doutes, de mes envies, de mes espoirs... Et je vous dis où j'en suis !

La couture est quelque chose qui m'a toujours beaucoup plu, c'était un rêve d'enfant... mais je me souviens qu'au lycée déjà, je savais que malgré ma passion, la couture ne me comblerait pas toute une vie...
Je me pose donc la question, face à cette période de doutes, de mon rapport avec cette activité. Vous avez peut être remarqué sur ma boutique que ma production pouvait être irrégulière... Je crée lorsque me vient l'inspiration et non pas dans l'objectif de produire à tout prix pour gagner de l'argent.
Et je travaille en parallèle sur d'autres projets personnels, artistiques, mais pas forcément lucratifs...

Malgré mes interrogations je ne compte pas encore abandonner !
J'aime la marque que j'ai créée, touchée par mes clientes fidèles, que je remercie pour leur soutient, et toutes ces personnes qui me suivent depuis mes débuts, silencieusement ou non... ou qui me découvrent encore.
Alors je m'accroche et j'essaye de réfléchir pour trouver des solutions qui pourraient me redonner un second souffle... faire perdurer mon activité.

La question de la rentabilité s'est posée. Je tiens à proposer des prix abordables, car j'aime l'idée que mes créations puissent être portées par tous, non une "élite", et montrer que la création Française est accessible ! Seulement j'ai du mal à m'y retrouver niveau rentabilité. En enlevant le matériel, et tous les frais... Je vais donc éventuellement recalculer les prix dans l'avenir, mais de manière très minime ne vous inquiétez pas !

Une belle rencontre avec Anna, créatrice textile, qui venait de finir ses études de costumière et styliste designer textile !

Je travaille seule depuis plusieurs années, et même avec une âme solitaire et appréciant cette liberté, la solitude pèse un peu sur le travail, la motivation, l'entrain... 

Je reçois beaucoup de demandes de stages en entreprises. Malheureusement je ne suis pas vraiment en capacité d’accueillir ainsi des stagiaires.
Cependant, je réfléchie en ce moment à l'idée d'accueillir éventuellement "une stagiaire libre". Une personne curieuse et motivée, souhaitant participer par exemple à l'élaboration d'une petite collection, se familiariser par ce biais avec la couture, m'aider à la réalisation, en échange de mon expérience...
S'apporter mutuellement, dans une forme de collaboration, de partenariat... Voire même une associée ? Je jette une bouteille à la mer ;)

Malgré donc mes interrogations et mes doutes, j'essaye de rester confiante et d'accueillir ce que la vie m'offrira.

Bref, la perpétuelle quête d'épanouissement... La recherche de sa voie, de sa mission de vie, de son véritable chemin...

Et vous, avez vous parfois des doutes face à votre métier, ou avez-vous trouvé votre véritable voie ? :)

2 commentaires :

  1. Bonjour, Ooooh oui, des doutes j'en ai tout le temps!! Moi aussi je suis créatrice et c'est vrai que c'est très dur d'allier accessibilité et rentabilité car on a envie que toutes les personnes puissent acheter mais en même temps on passe tellement de temps sur nos créa (et on adore ça) mais si on devait se payer au même taux horaires que la plupart des gens, les gens trouveraient nos prix trop élevés (ce n'est pas du Chanel ou du YSL quand même ! ;) ) . Mais la création est comme de l'oxygène pour moi et sans elle je ne me sentirais pas épanouie à 100% ! Trouver la personne, le lieu, la musique, le livre peu importe quoi mais trouver Le truc qui nous ressource est essentiel en période de doutes ...et ça repart! Allez courage courage!! Très bonne continuation!
    Shadyam Création.

    RépondreSupprimer
  2. Des doutes j'en ai eu souvent pour ne pas dire tout le temps.
    J'aime également la création et je l'exprime a travers la couture mais aussi la peinture, la photo, les bijoux, les meubles, ... bref j'aime créer.
    La difficulté intervient lorsqu' il y a une relation a l'argent. Pour moi ce n'est pas évident dassicier l'argent et mes créations.
    Alors je ne peux que te comprendre... D'autant plus que le talent ne suffit pas (pour reusir a vendre).
    Mais quel bonheur tout de même que de créer! Cela nous rempli tellement.
    Il faut accepter nos doutes et nos moments de pause... parfois reculer pour mieux avancer.
    Très belle continuation à toi Sarah!

    RépondreSupprimer