newsletter

26 oct. 2015

Vivre de sa créativité / Mon expérience de créatrice de mode


Vivre de sa créativité

Je vais parler dans cet article, de mon expérience en tant que créatrice de mode. J'aborderai dans un premier point, ma manière bien à moi de vivre de ma créativité. (en mode #vied'artiste#décroissance#jegagnepasunsous). Je parlerai de mes doutes, de mes joies, de mes difficultés que je rencontre dans mon activité, et je vous raconterai brièvement mon parcours. Je donnerai aussi quelques conseils pour les personnes qui souhaiteraient ou qui rêveraient s'orienter vers vers ce genre d'activité, mais vous allez comprendre que je ne suis peut être pas la meilleure personne pour donner ces conseils...

Enfin bref, je vous dévoile tout sur les coulisses de "ma vie d'artiste" ;)

 

Ma manière bien à moi de vivre de ma créativité 

 

Alors oui, quand je dis vivre de ma créativité, c'est un bien grand mot. (vivre)
Cela dépend de ce qu'on appelle vivre : Etre vivant, oui ! Bien gagner sa vie, non !
Il existe certes, des personnes qui arrivent à bien gagner leur vie avec leur créativité. Ce n'est pas mon cas.
Premièrement, je dois admettre que je n'ai pas forcément toutes les qualités pour y arriver facilement, et ensuite que ce n'est pas forcément ma priorité.
Pourtant, comme vous pouvez le voir, ma petite marque est toujours présente. Mon secret n'est pas extraordinaire : j'aime vivre de peu.

Mon adage pourrait être : travailler moins pour consommer moins. Ma priorité est de vivre dans la passion et dans la liberté. Je veux être libre de mes journées, maître de mon temps, maître de ma passion.

Je fais les vides greniers, je m'habille d'occaz' (ou en soldes j'avoue) et je ne possède que des meubles d'occasion; je crée mes vêtements; je ne porte plus de soutien-gorge ;); je n'ai pas de voiture (pas d'essence pas d'assurance); je vis dans un petit et mignon studio/atelier de 12 m; je ne mange pas de viande, je me permets de manger bio (ce qui est pour moi la base naturelle) mais j'économise en cuisinant et en trouvant des astuces... Je vais chez le coiffeur tous les 8 ans ou je me coupe les cheveux seule; je ne m'achète pas (presque pas) de cosmétique (bien souvent toxiques)... etc.

Tout cela engendre finalement une qualité de vie qui me plaît. Simple, zen, saine, relax, bohème, légère, créative, authentique. 


Mes doutes, mes joies, mes peines et mes difficultés


J'ai aussi une manière de travailler bien à moi. Je manque peut être d'ambition, de discipline c'est sûr, et je ne travaille que pour l'amour de ce que je fais. Je ne sais écouter que mon inspiration.

Seulement parfois l'inspiration ne vole pas toujours aussi haut qu'il le faudrait... L'hiver par exemple, n'est pas toujours une période créative facile pour moi, parce que ce qui m'inspire le plus au niveau de la mode, c'est l'été, le printemps, les fleurs, les couleurs tendres et les robes légères... Mais cela dit je travaille actuellement sur une petite collection de robes noires, propices pour les fêtes de fin d'année; l'inspiration rôde tout de même dans l'air...

Mes doutes. La couture reste pour moi un moyen comme un autre d'exprimer ma créativité, et j'adore ce que je fais mais ce n'est pas forcément ma plus chère passion. Et j'ai des moments de doutes où je me demande si c'est vraiment ma mission de vie. J'avais arrêté ces études de mode après mon BEP, car je sentais que je ne souhaitais pas forcément faire de la couture le centre de ma vie professionnelle.
Et même si j'aime la décroissance, et vivre de peu, je me rends compte qu'une fois enlevé les charges et le prix du matériel etc... il ne reste plus grand chose... et ça ce n'est pas forcément très encourageant...

Et oui, parfois je me demande si la couture est vraiment fait pour moi, sous une certaine pression, et ça a un petit côté angoissant.

Alors je complète mes revenus quand j'en ai besoin par des ménages, des gardes de chiens, ou encore je pose en tant que modèle photo.
J'envisage aussi d'entreprendre une formation de massage...
Mais je me cherche encore perpétuellement...

Ce qui me plaît. Après vous avoir parlé de mes doutes et de mes difficultés, je peux vous parler de mes joies ! J'aime ce que je fais, car je n'ai pas de patron. Je suis maître de ma créativité, et je me sens libre. Bon, ça demande beaucoup de discipline, mais je ne désespère pas d'apprendre encore à la maîtriser.
J'aime être dans mon atelier, et laisser cours désinvoltement à mon inspiration. J'aime m'orienter vers le mouvement de créer du neuf à partir du vieux, et avoir l'impression d'apporter ma pierre dans ce monde qui tourne un peu sur la tête... J'aime organiser les séances photos, et m'y investir aussi en m'improvisant modèle ou photographe de l'occasion. J'aime tenir ma petite boutique en ligne, et vous en parler sur les réseaux sociaux. J'aime écrire sur ce blog, que ce soit comme mon carnet de bord de créatrice, ou pour m'exprimer sur des sujets qui m'importent...
Et bien sûr j'aime les retours des personnes qui apprécient mon travail, des clientes heureuses de leur colis et qui me donnent le sourire quand je lis leur message ou quand je vois leur photo de mes créations portées.
J'adore recevoir ce genre de message : "Lorsque je suis tombée sur votre site puis blog, j'ai découvert (enfin!) une créatrice différente, authentique, (marginale?) : en harmonie avec certaines valeurs, en considération avec les animaux / la nature, dans un mode de vie sain, loin des podiums, des défilés, de Paris, Milan et tous les clichés autour de la mode"
Que de petits bonheurs qui me donnent envie de continuer !

 

 

Mon parcours et mes modestes conseils pour qui veut se lancer


Mon parcours. J'ai eu mon BEP couture à Cannes au lycée les Coteaux. J'ai ensuite quitté le lycée pour une école d'art à l'académie des beaux-arts Anca-Sonia, dont j'y ai passé deux belles années riches et agréables. J'ai organisé une exposition, pour tenter de me lancer dans l'art et la peinture. Une belle expérience et une réussite, mais challenge pas facile: de l'exigence et de la non-satisfaction pour un travail qui demande de donner beaucoup de soi. Une recherche "de son style"... que je n'ai pas encore trouvé...
J'ai ensuite quelque temps plus tard ouverts une petite boutique sur la plateforme en ligne Dawanda. J'y ai vendu mes premières créations de mode: des sarouels. J'ai tâté le terrain quelque temps, puis je me suis lancé en tant qu'auto-entrepreneur et j'ai ouvert une boutique en ligne perso. C'est un statut assez avantageux pour se lancer tranquillement, même si les frais sont mine de rien conséquent, ajouté à tous les autres...

Mes conseils. Je ne peux que encourager les personnes qui aimeraient se lancer et vivre de leur créativité. Je conseillerais seulement de ne pas voir trop grand et de ne pas trop investir sans avoir commencé petit. La vente sur internet devient de plus en plus courante et cela n'engendre pas de frais.
Alors osez, créez votre petit e-shop sur Dawanda ou A little market, ce sont des communautés qui vous apporteront de la visibilité, et l'impression de ne pas être seul, et de faire partie d'une communauté.
Soignez vos photos, votre univers, trouvez des collaborations... et restez passionnés.
Ce monde a besoin de personnes qui travaillent de leurs mains, avec amour et éthique. ;)
Et n'hésitez pas à vous inspirer aussi d'autres créatrices qui vous parlerons de leur expérience différemment de moi.

Et vous, quel est votre rapport à la créativité ? :)

10 commentaires :

  1. Merci pour ton article. J'aime beaucoup ce que tu fais. C'est pur, frais, authentique. Bravo et bonne continuation ! Céline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ça fait toujours plaisir à entendre :)

      Supprimer
  2. C'est très sympa de lire cet article, et de te découvrir :) j'apprécie beaucoup ta façon de voir les choses !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Loïs, contente de te découvrir aussi :)

      Supprimer
  3. Bonsoir ! ...ton article m'a bouleversé... j'ai fait les cartons de mon atelier boutique aujourd'hui. je retourne dans ma petite chambre de 7m2 pour travailler et me remettre à ma boutique en ligne. Te lire (entre artiste on se tutoie) à été ma bouffée d'oxygène, mon espoir, et une façon de me sentir moins seule et de me deculpabiliser de ma vie de bohème. merci tout simplement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton message ! C'est agréable de voir qu'on est pas seul avoir un autre mode de penser et de vivre... Partage ton lien !!! ;)

      Supprimer
    2. Je me sens totalement en phase avec ce que tu écris! à la différence près que moi je vis en couple avec deux enfants, deux chiens, deux chats... Alors c'est voiture obligatoire et on dit adieu au petit studio atelier d'artiste! ;)
      Mais j'ai les mêmes questionnements, les mêmes difficultés, et les mêmes joies que toi!
      Plus que jamais, il faut suivre sa passion, et la partager au monde entier! Je crois qu'une fois qu'on a osé faire ce choix, on ne peux plus vraiment revenir en arrière!
      Et quand tu dis "avoir l'impression d'apporter ma pierre dans ce monde qui tourne un peu sur la tête" je dis OUI!!!
      Et quand tu écris de si belles et authentiques choses sur ton blog, c'est une bien belle pierre que tu apporte à ce monde.
      Merci à toi, et continues comme ça!!!

      Supprimer
    3. Merci pour ton message je suis très touchée ! Parfois j'ai l'impression que personne ne lit mon blog, mais quand je reçois des messages comme ça, ça me donne envie de continuer ♥ Merci et toi aussi continue dans ta voie, ce que tu fais est génial et ça inspire :)

      Supprimer
  4. Wahou, j'aurais presque pu écrire moi même cet article lol
    je me retrouve bien dans description du doute, du questionnement etc... je suis moi même créatrice mode, j'ai créé une première marque en 2010 puis ais tout arrêté en 2013. Trop de pression, de doutes, bref rien allais. Et pourtant après deux ans de RIEN lol il me manqué quelque chose, puis j'ai décidé de recoudre et de relancer une nouvelle petite marque NESTA-K et de balancer ma première collection hiver 2015! je n'en vis pas non plus lol j'ai deux enfants et ceci reste une passion qui me permet de racheté les matières premières pour recréer avec les ventes. Aucuns bénéfices mais j'aime çà et aujourdhui pour rien au monde je n'arrêterais.
    Courage continu, je te suis depuis déjà plusieurs années et c'est bien de percévérer.
    A bientôt peut etre sur mon blog www;nesta-k.blogspot.fr ou sur mon site de vente en ligne www.nesta-k.fr et tu peux aussi me retrouver sur Facebook Nesta-K et instagram @nestakandco lol
    au plaisir de te relire ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse de te découvrir ! Merci pour ton commentaire, et oui, tu as bien fait de relancer quelque chose, mais si ce n'est pas très lucratif... En tout ce que tu fais est très beau !
      Je file voir plus en détail tout ça ! Au plaisir de te lire :)

      Supprimer